Date:octobre 08, 2018

La Toussaint

 

La Toussaint est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre, l’Eglise honore les saints et rappelle que tous les hommes et toutes les femmes sont appelés à la sainteté. Être saint aujourd’hui ? Le père Marc Rastoin explique !

Quel est le premier mérite de cette fête de la Toussaint ? Nous aider à lutter contre une tentation assez subtile, mais radicale, qui menace en permanence la vie chrétienne : celle de voir en chaque saint une vie si extraordinaire et merveilleuse qu’elle est en inaccessible ! Et que nous, pauvres pécheurs, nous ne pouvons pas leur arriver à la cheville. Jésus est celui qui nous sauve, Il est aussi celui qui nous transforme, qui veut que nous devenions semblables à lui. Nous écoutons trop souvent la petite voix qui nous dit : ‘ce n’est pas possible, tu es un minable, un petit joueur spirituel’.

« Oui, vous le pouvez »

La foule des saints que nous fêtons aujourd’hui devrait nous vacciner contre cette tentation et nous rappeler l’évangile de Jacques et Jean (repris sans copyright par un certain Obama !) : « Yes we can » (Mt 10,39). Les deux frères demandent à siéger à côté de Jésus dans son Royaume. C’est déjà gonflé mais il y a mieux. Jésus leur demande s’ils peuvent boire la même coupe que lui et ils répondent « oui, nous le pouvons ». Ils ne manquent pas d’air ! D’ailleurs on ne cesse de les critiquer pour leur manque d’humilité à longueur de sermon mais Jésus ne s’insurge pas, il ne leur dit pas ‘mais voyons c’est impossible !’. Il les prend au mot ! « La coupe que je vais boire vous la boirez » ! Il leur dit en somme ‘oui, vous le pouvez !’

Tous les saints n’étaient pas parfaits mais ils ont vraiment voulu imiter Jésus, ils ont cru à sa parole et ils ont accompli « des trucs de ouf » !! Des actions dont ils ne se croyaient pas capables. Ne manquons-nous pas, souvent, de souffle et d’ambition ? N’acceptons-nous pas trop facilement une certaine médiocrité spirituelle ? Ne disons-nous pas un peu vite que la sainteté, ce n’est pas pour nous ? La fête de la Toussaint semble nous dire : ‘Ne limitez pas votre ambition spirituelle, ne cherchez pas des prétextes pour excuser votre indolence ; même si vous ne comprenez pas tout de l’évangile, même si vos désirs sont ambigus, Dieu vous prend tels que vous êtes ; Il ne vous demande pas de tout comprendre ni de tout prévoir ; je ne vous demande qu’un grand amour qui refuse l’immobilisme.’ A la Toussaint, il nous est bon de fixer nos regards sur les saints et d’entendre le Christ nous dire : ‘Bougez-vous ! D’autres l’ont fait avant vous ! Vous le pouvez !

‘Yes we can’ : un slogan vraiment évangélique ? Oui, à nous d’y croire !

 

Marc Rastoin, jésuite, exégète et ancien aumônier d’étudiants

 

2 novembre

La fête de la Toussaint est inséparable de la commémoration des défunts. La première célébration s’est vécue dans la joie ; la seconde est plus en lien avec les souvenirs envers ceux que nous avons aimés.